fred   Frédéric CHERBOEUF – comédien / metteur en scène

Après des études menées simultanément en théâtre au Conservatoire de Rouen en Lettres à l’université, Frédéric Cherboeuf intègre l’école du Théâtre National de Strasbourg où il rencontre Jean-Marie Villégier qui lui offre ses premiers rôles.

Il collabore depuis régulièrement avec Catherine Delattres, Adel Hakim, Elisabeth Chailloux, Jacques Osinski, Gilles Bouillon, Daniel Mesguich, Stuart Seide, Alain Bézu, Olivier Werner, Guy-Pierre Couleau, Serge Tranvouez, Volodia Serre, Bertrand Bossard, Philippe Baronnet  et récemment Vincent Goethals au Théâtre du Peuple.

Une collaboration fidèle avec  la Compagnie Eulalie et Sophie Lecarpentier  le conduit à créer à ses côtés de nombreux spectacles. En 2008 il écrit avec elle Too Much Fight, qu’elle mettra en scène la même année. En janvier 2011 il adapte avec elle et joue sous sa direction Les 3 folles journées ou la Trilogie, d’après Beaumarchais, au TOP de Boulogne. C’est également la Compagnie Eulalie qui produira sa première mise en scène: Les Amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable de Hervé Le Tellier en 2011, au Lucernaire puis à Avignon.

Il reçoit en 2012 le Prix d’Ecriture dramatique de la ville de Guérande pour On ne me pissera pas éternellement sur la gueule, co-écrit avec Julie-Anne Roth. Ce texte recevra également les Encouragements du CNT en 2013. En 2013, il signe avec Guillaume Désanges le texte et la mise en scène de Marcel Duchamp, spectacle créé au Phénix de Valenciennes et repris au Centre Pompidou de Paris dans le cadre du Nouveau Festival puis joué à Vancouver, Miami et Prague.

L’Adversaire est sa troisième mise en scène et prolonge sa volonté de faire du jeu, de l’écriture et de la mise en scène, un unique et même geste.

**********************************************

VincentPortrait2modif   Vincent BERGER – comédien

Comédien, titulaire d’une maîtrise de Droit,  formé à l’école du Théâtre National de Strasbourg, Vincent Berger y rencontre notamment Jean-Yves Ruf, Jean-Louis Martinelli, Catherine Delattres ou Adel Hakim avec lesquels il a régulièrement travaillé depuis.

Il poursuit également des partenariats privilégiés avec Alain Bézu, Jacques Osinski, Irina Brook ou Dan Jemmett, qu’il accompagnera sur de nombreux spectacles et sur de nombreuses années. On a pu le voir récemment sous la direction de Clara Bauer dans une mise en scène de l’Œil du loup de Daniel Pennac, créé à la Maison des Métallos (Paris) et Le jeu des 1000€ écrit et mis en scène par Bertrand Bossard (Le 104 – Paris),  Z comme Zigzag, une création de Bérangère Janelle d’après l’Abécédaire de Gilles Deleuze et  Le Rêve de d’Alembert de Diderot mis en scène par Alain Bézu.

Au cinéma ou à la télévision il travaille, là encore avec fidélité, sous le regard de Cédric Kahn, Arnauld Mercadier, Armel Gourvennec ou Maurice Barthélémy.